L’agence

Agence ouest

Immeuble Ethik - PIBS2
26 rue Alfred Kastler
56000 Vannes
02 97 47 03 37
agence.ouest@nomade.info

Agence île-de-france

9, rue de Domrémy
75013 Paris
01 40 18 47 63
agence@nomade.info

Contact Presse, Communication et Développement, Clothilde BESONHE

communication@nomade.info

NOMADE
recrute

ASSISTANTE, ARCHITECTE, INFOGRAPHISTE

Urgent : nous recherchons pour notre agence de Paris :

- un(e) assistant(e) technique en charge du montage des dossiers d'appel d'offre et du suivi des situations de travaux.

- un(e) infographiste maîtrisant Archicad et C4D, en charge de la réalisation des visuels de l'agences

- un(e) architecte avec expérience significative en suivi de travaux, en charge de la DET de plusieurs projets.

Envoyer CV et Book à agence@nomade.info
Voir l'offre >

Sans cravate, ni Rolex, Raphaël Chivot, Matthieu Laviolle et Vincent Le Garrec, trois self-made men. Une rencontre sur les bancs de l’école fut capitale. Une traversée en mer, déterminante. De la camaraderie est ainsi née une amitié puis une agence : Nomade pour qui l’horizon est libre et l’ouverture d’esprit maximale.

Autant dire, que les frontières sont abolies. De Paris à Vannes – ses deux adresses – l’agence fait de tous programmes sa spécialité. Elle fait aussi de tous territoires, sa géographie. Nomade, donc, se déplace et grandit.

Une trentaine de fidèles collaborateurs fourmille d’idées et s’organise désormais en plusieurs pôles, de la conception au chantier, en passant par la recherche, la communication et même l’informatique. A ce sujet, d’ailleurs, Nomade s’est montré avant-gardiste. Sentant venir l’époque du dessin à la mine de plomb révolue, l’ordinateur et ses capacités ont rapidement fasciné les trois associés qui se sont familiarisés aux lignes de commande puis à toutes les possibilités offertes par l’informatique. La maquette 3D est rapidement devenue un objet de communication, certes, avec le client mais aussi avec entreprises et autres intervenants. Bref, le BIM avant l’heure.

« Nous aimons être bousculés », revendique le trio. Que la technologie accule au changement, qu’un bureau d’étude se montre intrusif, qu’un client soit vigilant, il en va toujours de la qualité de l’architecture et du perfectionnement d’une approche. Il n’y a, de toute façon, d’art de bâtir que dans la richesse de l’échange et dans le plaisir du partage. Pour ce faire, Nomade mise sur la convivialité.

Un flipper trouve logiquement son aise au cœur de l’agence et un babyfoot fait les belles heures de tournois improvisés. Super bumper, goal… et dilettantisme ? Professionnalisme ! Il s’agit de concevoir des projets avec le sérieux d’un enfant qui s’amuse. Voilà une ligne de conduite originale où le plaisir se fait le moteur d’une agence.

Les associés n’ont, de fait, de cesse d’évoquer une « symbiose magique ». Entre eux, bien entendu, mais aussi entre récréation et gravité, ou encore, entre technique et pratique intellectuelle. Est-ce là le style Nomade ? Nenni, répondent-ils à l’unisson. De griffe, il n’y a pas. La création passe par le renouvellement. Il y a certes des recherches qui obsèdent quelques temps mais jamais l’agence et ses collaborateurs ne radotent pour reproduire un même détail à l’infini. En somme, une production sans tic et avec tact.

A mesure des années Raphaël Chivot, Matthieu Laviolle et Vincent Le Garrec ont, de plus, appris la mesure. Faire montre de curiosité autant que se diriger vers des systèmes constructifs différents ou s’ouvrir à d’autres matériaux n’est possible que par la maîtrise du projet et de son programme. Il en va d’une méthode simple et efficace. En résumé, être Nomade implique des mouvements et des déplacements. Être Nomade implique surtout une constance dans l’effort.

Matthieu Laviolle

Trois tiroirs, quatre pieds, un plateau… sur le papier, une jolie commode prend doucement forme. A mesure que le crayon trace les contours du meuble, Matthieu Laviolle, à l’époque lycéen, comprend le plaisir de la conception.

Alors, être designer ? L’échelle est trop petite face à des ambitions bien plus grandes. Paris aussi pouvait paraître trop étroite. Il y eu donc le Danemark et la Péninsule Ibérique… bref l’auberge espagnole et son creuset de cultures. La Bretagne ne s’est jamais montrée bien loin non plus. Avec elle, le goût des sports nautiques. Le bateau révèle les personnalités et Matthieu Laviolle s’est montré fin observateur le jour où il part avec ses deux futurs associés à une éprouvante traversée.

Au retour, le pacte était, signé ; ils fonderaient ensemble une agence : Nomade.

Vincent Le Garrec

Le cinéma était un rêve. La photo, la technique, les mises en scène. Depuis les Sables-d’Olonne, sa ville natale, Paris se présentait comme l’adresse indiquée pour transformer l’essai en art. De petits boulots en concours, le regard s’est, par le hasard de la vie, détourné. Clap de fin pour l’apprenti cinéaste ; l’architecture s’était montrée bien plus épanouissante. Les cours sont alors faits de techniques, d’histoire et de sociologie.

Touche à tout, Vincent Le Garrec ? Assurément. Toutefois, c’est le travail en groupe qui s’est révélé le plus stimulant. L’étudiant n’avait, de toute évidence, rien du travailleur solitaire. L’architecte, frais émoulu, n’avait alors aucun doute sur la démarche à suivre ; fonder une agence collégiale relevait d’une logique implacable.

Raphaël Chivot

« Une révélation ! ». L’architecture n’avait pour Raphaël Chivot rien d’une évidence même si, durant sa jeunesse, la proximité avec quelques professionnels pouvaient bien attiser la curiosité. D’une découverte, il fera finalement un métier.

Dessiner et voir, dans une temporalité rapide, sa concrétisation reste une expérience grisante. « Chaque projet est une aventure », affirme-t-il. Le grand écart entre la pratique de terrain et l’intellect est pour lui l’exercice le plus stimulant autant que peut l’être la navigation, du rêve jusqu’à la dure confrontation, seul, face aux éléments.