nomade-architectes-pole-logistique-rafale-bretagne-1

PÔLE LOGISTIQUE «RAFALE» BÂTIMENT DE RAVITAILLEMENT – TRANSIT

Région Bretagne (56)

Base aéronautique navale de Lann - Bihoué
Construction d’un bâtiment de ravitaillement transit
Base aéronautique navale de Landivisiau
Conception-réalisation d’un pôle logistique «rafale»

Type d'ouvrage
Tertiaire/technique
Maître d'ouvrage
Ministère de la Défense
Surface
7 600 m²
Livraison
2009
Coût
8 M€ ht
Performance
RT 2005 - RT 2000
Mission
de base I Architecte
Partenaires
Bouygues Bâtiment Grand Ouest Entreprise mandataire, ISATEG
<Retour aux projets

PÔLE LOGISTIQUE «RAFALE»

Construction d’un bâtiment « Ravitaillement-Transit » sur le site de la Base aéronavale de Lann-Bihoué près de Lorient. Il regroupe une zone de stockage (petits, moyens et gros volumes), des zones de réception et d’expédition ainsi qu’une zone administrative qui intègre le service comptabilité du matériel aéronautique.

Le parti architectural :

– Simplicité et qualité du système constructif retenu.

– Vocabulaire architectural contemporain différent des autres bâtiments de la base.

– Attention particulière apportée au fonctionnement du bâtiment et à l’ergonomie des postes de travail.

– Modularité des espaces.

Les enjeux :

– intervention sur un site militaire,

– exposition du site aux vents,

– positionnement du quai existant figé,

– volumes nécessaires au stockage.

BÂTIMENT DE RAVITAILLEMENT – TRANSIT

Construction d’un pôle logistique Rafale sur le site de la Base aéronavale de Landivisiau. Ce bâtiment présente trois zones distinctes : une zone de stockage petits, moyens et gros volumes, une zone de réception / expédition et une zone administrative.

 

Le parti architectural :

– l’optimisation des mouvements physiques et comptables d’entrée et de sortie,

– fonctionnalité du bâtiment et simplicité du système constructif retenu (structure béton),

– pérennité des matériaux retenus (bardage métallique, béton brut lasuré et matrice de coffrage),

– qualité des espaces proposés sur la zone administrative.

 

Les enjeux:

– intervention sur un site militaire (proximité des pistes de décollage, accès limité et sécurisé de la zone…),

– implantation contraignante (champ électromagnétique de hautes fréquences, ligne moyenne tension à déplacer, étude de sol défavorable),

– complexité du programme (liaisons fonctionnelles à intégrer, gestion des flux, spécificité des produits stockés),

– coûts de construction et de maintenance optimisés,

– délai de chantier réduit,

– intégration d’un process technique spécifique.