NOMADE ARCHITECTES_Dojo_EpinaySurSeine_12

Dojo Kûkí

Epinay sur Seine (93)

2 salles d’arts martiaux, 1 salle de soins et musculation,
3 bureaux et vestiaires
12 rue de Strasbourg 93800 Épinay-sur-Seine

Type d'ouvrage
Sport
Maître d'ouvrage
Ville d’Epinay sur Seine
Surface
720 m²
Livraison
2017
Coût
1.5 M€ ht
Performance
RT 2010 et RT 2012
Mission
de base I Architecte Mandataire
Partenaire
NOX INGENIERIE
<Retour aux projets

Le quartier d’Orgemont, urbanisé à partir des années 1960, est un espace en mutation. Ce programme s’inscrit dans un projet plus global de Politique de la ville, mené en partenariat avec l’ANRU, pour la requalification du quartier.

 

Urbanité :
Le projet bénéficie d’un contact direct avec le récent (2014) mail piéton et paysager de désenclavement qui relie un foyer de travailleurs, un groupe scolaire, la Mairie et le tramway. Au cœur d’Orgemont, notre parcelle de 3 557 m² était un espace végétalisé avec une aire de jeux. Nous devions prendre en considération l’aménagement d’un nouveau jardin public (avec une aire de Streetworkout et un nouvel espace de jeux) et intégrer le volet paysager du futur parc.
Notre architecture, comparable à un origami, est peu ouverte vers l’extérieur grâce à son enveloppe en béton
Nous avons imaginé, pour des raisons de sécurité, des espaces ouvert sur des jardins secrets au cœur du dojo. Tels des jardins japonais, ils sont plantés de pins Mügo ou encore d’érables.

 

Concept architectural:
Notre architecture offre un équilibre entre le bâti (le minéral des façades en béton) et les espaces laissés libres (les jardins et le végétal). Les deux jardins japonais introduisent la nature et la sérénité à l’intérieur des espaces. Leurs aspects et couleurs évoluent au rythme des saisons. Le jardin zen ou Karesensui, accueille les visiteurs au Sud-Ouest, à l’angle de la rue de Strasbourg. Le jardin de contemplation ou Kanshoniwa, patio central végétalisé du projet, sépare les deux salles de pratique d’arts martiaux.

 

Fonctionnement :
Avec son plan carré, la répartition des quatre sections du programme, autour du patio, est équilibrée : l’accueil, les espaces dédiés au sport, la zone d’encadrement et les locaux techniques.
L’aile Sud se compose de l’accueil, des espaces d’encadrement et des petits locaux nécessaires à la vie du bâtiment (local ménage, entretient …). Les ailes Est et Ouest accueillent les salles d’arts martiaux et leurs vestiaires respectifs. L’aile Nord est réservée aux locaux techniques (chaufferie, CTA) qui fonctionnent de manière indépendanteet en liaison directe avec l’extérieur.

 

Morphologie et système constructif :
Structurellement, les espaces sont délimités par des pré-murs béton gris (finition lasurée) porteurs d’une charpente en bois lamellé-collé (apparente dans le patio) qui fait écho à l’architecture traditionnelle japonaise.
La couverture zinc, soignée comme une cinquième façade, est dessinée pour offrir des hauteurs libres , entre 3 et 5 mètres, en fonction des espaces et de l’usage : faible pour les petits espaces et généreuse dans les salles de sport.
Dans le quartier d’Orgemont, l’équipement devient un signale avec son entrée identifiée par la surélévation de l’enveloppe qui réinterprète le traditionnel temple japonais.