ETEL EHPAD Perspective piétonne

EHPAD

ETEL (56)

Reconstruction de l'EHPAD avec augmentation de capacité de 10 lits, amenant la résidence à 69 lits (dont 15 lits en unité Alzheimer)

Type d'ouvrage
Santé
Maître d'ouvrage
EHPAD MEN GLAZ
Surface
3 656 m²
Livraison
2017
Coût
5.7 M€ ht
BET TCE
EGIS
Performance
RT 2012
Mission
Architecte mandataire
<Retour aux projets

Le programme

Le projet consiste en la reconstruction de l’EHPAD Men Glaz, littéralement pierre bleu en breton. Il se situe au bout de la rue Brizeux à Etel. Le site est un cap magnifique bordé sur trois côtés par la rivière du Sac’h. Nous avons privilégié au maximum les vues sur ce cadre naturel. Le site est bordé au Nord par le sentier côtier qui est aussi un chemin de grande randonnée (GR34), preuve de la qualité naturelle et paysagère du site.
Les enjeux

– Optimisation de la gestion des flux personnel (condition de travail)
– Amélioration des conditions d’accès et d’accueil des résidents et des familles dans l’établissement
– Amélioration de la prise en charge des résidents (compacité de fonctionnement)
– Augmentation de la capacité d’accueil et création d’une unité Alzheimer
– Répondre aux divers besoins, physiques et psychiques, des personnes âgées dépendantes dans un cadre chaleureux et convivial, en offrant une ouverture sur l’extérieur.

Le parti architectural

Le bâtiment en premier plan est en rez-de-chaussée et il est revêtu de granit. Un décalage de deux volumes signale l’entrée principale alors qu’un grand ensemble menuisé laisse voir l’activité de la salle d’animation et la transparence du hall d’entrée. La pierre, le verre et le métal atteste de la pérennité des matériaux employés.

Perpendiculairement au bâtiment d’accueil, le volume du bâtiment d’hébergement se déplie en direction de la rivière. Traité en enduit à la chaux sa silhouette brisée vient jouer avec la pente du terrain. La lumière met en valeur la pureté de ces lignes.
De larges ouvertures régulièrement disposées laissent entrevoir les chambres qui s’ouvrent à l’est vers la rivière.
A l’articulation des deux volumes, la salle de restauration des unités à l’étage s’ouvre largement et on distingue le patio intérieur par le jeu des transparences des façades.